browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Une « Paz » se ferme…

Posted by on 19/04/2012

Cela fait maintenant 4 jours que nous sommes dans la capitale la plus haute du monde et nous avouons que cela est particulièrement difficile pour nos petits organismes européens. La Paz est le paradoxe comme tous ces  pays en expansion. Un centre riche avec tout les ingrédients du capitalisme et une périphérie extrêmement pauvre, où se concentre la plupart des indiens. Pas vraiment d’entre deux. M’enfin, l’arrivée de Morales au pouvoir contribue parait-il aux changements,  d’autant plus que la Bolivie est dotée de pétrole, lithium, d’argent.. Bref, de quoi connaître l’expansion à condition que des groupes comme Total et Boloré laissent la richesse Bolivienne aux Boliviens!  (petite réflexion)

Après cette petite réflexion politique, il est utile de rétablir la vérité. La Paz est certes la plus haute capitale au monde, mais n’agit pas de façon égale sur nos organismes. Certains sont plus forts que d’autres et je vous laisse deviner pour qui c’est le plus difficile… Malgré tout après un premier jour dubitatif sur la ville, nous avons su l’apprécier. Ses petits marchés à thème, où l’on peut trouver des fœtus de lamas, ses rues qui n’en finissent pas de monter, un couple de français que nous n’arrêtons pas de rencontrer au détours des rues depuis le début de notre voyage (Big up à Laurent et Pauline)…

Puis nous avons pris des bus pour explorer un peu les alentours. D’abord la Vallée de la Lune. Un site où nous découvrons un canyon fait de « stalactites » formés de façon naturelle grâce à l’érosion pluviale et éolienne. Là encore nous n’imaginions pas qu’un tel spectacle existe. Et enfin petite visite culturelle à Tiwanaku sur l’histoire de sa civilisation qui précéda celle des incas.

Demain vol pour Sucre.

 

 

Laisser un commentaire