browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Brésil

Carte d’identité

- Nom officiel : République fédérale du Brésil.
- Capitale : Brasília.
- Superficie : 8 514 876 km², divisés en 26 États et un district fédéral.
- Population : 203 millions habitants (estimation 2011).
- Densité de la population : 23,8 hab./km² (avec 87 % de population urbaine et 70 % des Brésiliens vivant à moins de 100 km de la mer).
- Monnaie : real (pluriel reais).
- Langue officielle : portugais du Brésil.
- Régime : démocratie constitutionnelle. Régime présidentiel.
- Chef de l’État :  Dilma Roussef (PT, centre gauche) depuis le 1er janvier 2011. C’est la première femme brésilienne à occuper ce poste.
- Religion principale : catholique (79 % de la population).
- Salaire minimum mensuel : 510 Rls (environ 230 € par mois).
- Sites inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco : Brasília ; le parc national d’Iguaçu ; le centre historique de la ville d’Olinda ; le centre historique de la ville de Diamantina ; le centre historique de la ville de Goiás ; le centre historique de Salvador da Bahia ; le centre historique de São Luis ; le sanctuaire du Bom Jesus à Congonhas ; la ville historique d’Ouro Preto ; l’aire de conservation du Pantanal ; le complexe de conservation de l’Amazonie centrale ; la côte de la découverte – Réserves de la forêt atlantique (États de Bahia et de l’Espirito Santo) ; la forêt atlantique – Réserves du Sud-Est (États du Paraná et de São Paulo).

 

Plus qu’un pays en Amérique du Sud, le Brésil est un continent dans le continent : près de 8 512 000 km², 286 fois la Belgique, près de 16 fois la France !
« Terre de contrastes », a dit l’anthropologue Roger Bastide dans une formule qui fit succès : matérialisme brutal contre mysticisme exacerbé, splendeur fastueuse du carnaval contre misère quotidienne, baroque colonial contre délires futuristes de Brasília, ardente ferveur chrétienne et transes de possession des dieux d’Afrique, fortunes colossales contre sous-alimentation endémique… On ne finirait pas d’en dresser la liste.
De l’Amazone infini aux colossales chutes d’Iguaçu, du quadrilatère de la sécheresse au territoire marécageux du Pantanal, au Brésil, la nature atteint les extrêmes de la démesure. La démesure ! Voilà peut-être la clé du Brésil. Une civilisation qui se construit, se défait, renaît avec des craquements, des explosions et une énergie incroyable.

 

 
Alors, venez au Brésil pour ses plages, pour son soleil, pour sa musique, pour la folie unique au monde de son carnaval, pour ses forêts tropicales et la jungle de ses villes… et surtout pour ébranler vos certitudes, pour vous laisser dévorer, délicatement, sans résister, par les « Indiens » et les « Indiennes » natifs de ces terres… Le Brésil, une frontière culturelle à franchir.